Retrouvez-nous sur Google+
L'interview exclusive de Tobias S. Buckell, plus qu'un simple romancier !
Tobias S. Buckell, auteur du sixième roman tiré de l’univers Halo, The Cole Protocol a accepté de répondre à nos questions. Il nous fait part de son expérience avec Halo, ses préoccupations concernant l’intrigue et les personnages de son roman et ainsi que de ses vœux pour l’avenir de la licence en librairie.


H3i - Pouvez-vous nous dire quand est-ce que l’aventure Halo a débutée pour vous ?

- J’ai connu le jeu lorsqu’il était d’abord supposé être un jeu Apple et fût présenté lors d’une Macworld (ndlr: une convention annuelle que tient Apple pour présenter ses futurs produits, Halo par exemple fût présenté en 1999, la vidéo est disponible à la fin de l’article). Bungie fût ensuite racheté par Microsoft. Je me souviens avoir pensé que la démonstration du jeu était plutôt astucieuse.

La véritable aventure a commencé lorsque ma Playstation 2 mourra il y a un petit moment. Mon meilleur ami venait juste d’avoir une XBOX 360 qui possédait le système XBOX LIVE fantastique qui vous laisse parler et jouer en coopération avec vos amis. C’est ainsi qu’il m’a convaincu que cela serait super fun.

Une fois que j’ai eu la XBOX, j’ai acheté les jeux Halo et y joua , mais je suis vraiment devenu accro lorsque Halo 3 sortit et qu’on y joua ensemble online fréquemment.

L’une des choses amusantes lorsqu’on vous demande d’écrire un livre Halo c’est que j’ai eu une bonne excuse pour recommencer tous les jeux. Ma femme rentrait à la maison et j’étais sur le sol jouant pendant des heures lui donnant comme excuse « c’est pour la recherche ! ».

H3i - The Cole Protocol offre un tout nouveau point de vue sur l’énorme univers d’Halo: des insurrectionistes humains, des pirates Kig-Yar et un regard plus profond sur Thel ‘Vadam (l’Arbiter de Halo 2 et 3).

Nous en apprenons également plus sur les Prophètes, pourquoi ils veulent détruire l’humanité, certaines informations sont vraiment surprenantes. Comment vous est venu cette idée ? Montrer un différent aspect de la guerre Covenants/Humains, totalement différent de celui auquel nous sommes habitués devait être risqué non ?


- Eh bien, l’une des choses que je trouve intéressante dans l’univers d’Halo c’est que nous avons connaissance des motivations de personnages très variés, et ce n’est pas toujours simple, il y en a aussi des complexes. Dr. Halsey (ndlr: la professeur à l’origine du projet SPARTAN) n’est pas certaine de ce qu’elle fait à ces enfants. Quelques fois les Floods sont un ennemi mais parfois le parasite s’allie à vous via le Fossoyeur pour combattre les Covenants. Parfois vous avez besoin des Covenants pour combattre le Fossoyeur. Il y a beaucoup d’alliances changeantes. Il y a la guerre civile Covenant, qui met l’Arbiter de votre côté dans Halo 2. Tout cela montre un univers profond et intéressant où beaucoup de personnes ont des objectifs contraires, et parfois ces personnes doivent mettre de côté leur différent pour combattre un ennemi commun, ou bien parfois les choses changent. C’est cela qui m’a attiré avec Halo en tant que joueur, ce n’était pas simpliste. Il y avait une profondeur dans l’arrière-plan, dans l’histoire et dans les personnages.

Mais j’ai toujours pensé que les insurectionistes avait été mis de côté. Ce que je veux dire c’est que, habituellement lorsque les gens se rebellent, ils ont un certain idéal auquel ils croient, pour lequel ils se rebellent. Même si celui-ci n’est pas vrai ou est préconçu, les gens ne se battent pas habituellement sans raison à moins qu’ils ne pensent qu’un quelconque mal leur a été fait. Dès que j’ai lancé l’idée pour The Cole Protocol, j’ai pensé que les conséquences du protocole Cole, qui rend l’UNSC extrêmement puissante et militariste, bien que bénéfique pour combattre les hordes aliens, causerait la résistance de tout autres genres de personnes. Ainsi certains insurrectionistes sont des terroristes hard core, et d’autres de simples citoyens qui se sont retrouvés bloqués au mauvais endroit au mauvais moment et sont contrariés par cette situation.

Étant donné que beaucoup de factions de l’univers d’Halo ont été représenté de manière précise, j’ai pensé qu’ils seraient bien de montrer les différents genres d’Insurrectionnistes existants.

J’étais aussi intrigué par l’idée d’une population civile piégé derrière les lignes ennemis. Il me semblait évident que des insurrectionnistes bien que déjà armé et militarisé, serait les plus susceptibles à survivre.

H3i - Les fans furent très surpris de voir que The Cole Protocol comptait quatre fois plus de chapitres que les autres livres Halo pour un nombre équivalent de pages, est-ce que cette utilisation de chapitre extrêmement courts était un moyen d'accélérer le rythme de l’intrigue vers le dénouement ?

- J’aime les chapitres courts ! C’est un style d’auteur pour moi. Cela permet de conserver un rythme rapide, je pense, et les gens continuent de penser « encore un chapitre et je vais dormir », ce qui vous joue toujours un tour en fait. Je préfère principalement écrire de courts chapitres car je peux y mettre beaucoup d’actions et de funs dans chacun d’entre eux.

H3i - Dans Halo 2, les Elites, menés par l’Arbiter Thel, tournent le dos aux Prophètes, plus tard ils rejoignent les forces de l’UNSC pour combattre leurs mensonges. Dans The Cole Protocol quelque chose grandit dans l’esprit de Thel, un certain respect pour la détermination au combat des humains.

Lorsque l’ami de Thel, Zhar est inquiet par «une idée au plus profond de son esprit» (ndlr: Il trouve les humains d’une certaine façon noble après qu’un humain blessé soit laissé en arrière afin de ralentir l’ennemi, combattre et servir jusqu’à la mort en somme), Thel lui répond simplement «Tu penses trop, Zhar». Thel n’est pas encore l’Arbiter que nous rencontrons dans Halo 2 et 3 mais nous pouvons sentir l’idée qu’après tout, et malgré les mensonges des Prophètes, les humains sont noble grandir dans son esprit.

Est-ce que c’était une priorité pour vous de développer le personnage de Thel, de montrer l’état d’esprit des Covenants dans cette guerre sainte ?


- Oui, ce fût une partie géniale que de montrer Thel plus attentivement. Et je voulais vraiment montrer les racines de comment il allait devenir quelqu’un de sympathique à la cause humaine dans Halo 2.

H3i - Quel est votre jeu Halo préféré ? Arme favorite ? Véhicule ? Personnage ?

- Pour moi, Halo 1 a le meilleur scénario. Les SMGs en duals sont mes armes favorites. Je déteste le mongoose, comme vous l’avez peut-être deviner avec une scène de The Cole Protocol, mais j’adore le Warthog. Mon personnage favoris est Avery Johnson, pour tous ses sarcasmes.

H3i - Aimeriez-vous écrire un autre roman Halo ?

- Oh certainement !

H3i - Tor Books vient d’annoncé une nouvelle trilogie Halo écrite par Greg Bear qui se déroulera du temps des Forerunners, que pensez-vous de cela ?

Cela sera certainement très fun. Greg écrit les meilleurs romans à propos d’anciens artefacts, il est l’auteur parfait pour ce genre de choses. Je suis impatient de voir ce que cela va donner.

H3i - Aimeriez-vous écrire pour un autre univers populaire ?

- Je suis un énorme fan de Wolverine, j’adorai écrire un roman sur Wolverine pour Marvel (rire).

H3i - Un message aux fans français ?

- Merci de l’intérêt que vous portez à Halo. Si vous avez apprécié Halo et que vous aimez l’action et l’aventure SF avec une histoire profonde et un background caribéen, mon roman original Crystal Rain sera traduit par Telemaque pour une publication en France. Je ne suis pas certain de la date de sortie mais je suis impatient !

Le mot de la fin - Merci pour vos réponses, j’espère que vous serez capable de donner un peu de votre talent à l’univers d’Halo très bientôt à nouveau. J’ai vraiment apprécié The Cole Protocol.

- Merci beaucoup, je suis très content d’entendre cela !



Un grand merci à Clément Durandeau pour la réalisation de cette interview.

Partager cet article :




Commentaires - 0 Nouv.
Aucun Commentaire n'a été publié.
Publier le commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.